Lanarvily : Tony Périou, il n’y a pas photo

tony-periou-lanarvily

Tony Périou est le nouveau champion de France Espoirs. Le Breton a su déjouer les pronostics et devancer sur le fil au sprint le tenant du titre et vainqueur des trois manches de la Coupe de France Clément Russo. Les sélections francilienne et rhonalpine ont marqué la compétition U23. Mais à Lanarvily, la victoire est bel et bien revenue à un crossman breton : Tony Périou. Photos : © Labourés Magazine.


01-bonnet

Les sections vallonnées et techniques du circuit proposé pour la 60e fois à Lanarvily n’ont pas suffi à ralentir les coureurs. Thomas Bonnet dictait ainsi un rythme rapide dès le départ, en préambule d’une course parcourue à vive allure.


03-russo-ruthme

Doté d’un statut de grand favori, Clément Russo a logiquement pris la tête du peloton dès les premières boucles. Le vainqueur de la Coupe de France n’a cependant pu s’extirper malgré quelques tentatives : toutes suivies par divers outsiders.


02-saut-de-chaine

Tony Périou – futur lauréat – fut toutefois écarté d’une sélection proposée en tête de course. Un saut de chaîne reléguait en effet le Breton en poursuite dès le deuxième tour, une position conservée jusqu’aux ultimes rebondissements.


04-turgis

Trois franciliens (Tanguy Turgis et les frères Dubau) et trois rhonalpins (Clément Russo, Eddy Finé et Sandy Dujardin) occupaient alors les premières places à six boucles du but : un groupe uni en amont de nouvelles accélérations.


05-turgis-dubau-russo

Une attaque additionnelle de Clément Russo, suivie par Joshua Dubau et Tanguy Turgis, permettait au trio de s’isoler. Les relais du dernier crossman cité associés à un round d’observation portaient rapidement l’écart à une demi-minute.


06-retour

Mais une mésentente à l’avant a finalement permis différents retours progressifs orchestrés par Lucas Dubau. Le champion d’Île-de-France relançait le suspense et opérait ainsi la jonction en compagnie de Yan Gras à deux tours de l’arrivée.


07-lucas-guidon

Les rêves de titre se sont néanmoins évaporées quelques virages plus tard. Lucas Dubau s’accrochait avec Yan Gras et brisait son guidon : un incident condamnant le sociétaire du Team Peltrax à la 10e place, loin de ses ambitions.


08-retour-de-periou

Pendant ce temps, les premiers poursuivants se rapprochaient irrémédiablement des leaders de la course peu avant l’entame du dernier tour. Tony Périou débutait alors sa folle remontée, porté par un public acquis à sa cause.


10-dernier-tour

Joshua Dubau et Clément Russo coupaient la ligne avec seulement cinq secondes de marge à la cloche, s’observaient. Tony Périou revenu à la troisième place (et accompagné de Tanguy Turgis et Quentin Simon) semblait pour sa part inarrêtable.


09-arrivee

Tony Périou rejoignait immédiatement Clément Russo et Joshua Dubau, malgré l’attaque de ce dernier. Le Breton lançait alors un long sprint victorieux : « Il faut toujours y croire. Cette victoire est la preuve qu’il ne faut jamais rien lâcher ».

Sébastien De Cock